Archives

Index des articles :

Programme du Colloque de mars 2020 

Le programme du deuxième colloque de MAP, « Naming and Mapping the Gods in the Ancient Mediterranean. Spaces, Mobilities, Imaginaries », est maintenant disponible sur le site du colloque ! Il se déroule du 25 au 27 mars à la Maison de la Recherche de l’Université Toulouse – Jean Jaurès, avec une centaine de participants (communications et posters) répartis en six sessions.

Vous pouvez le trouver en cliquant sur le lien suivant, qui vous redirige vers le site du colloque : https://mappinggods.sciencesconf.org/resource/page/id/2

La Méditerranée antique est un monde plein de dieux. Loin d’être confinés dans leurs sanctuaires, les dieux s’ancrent dans l’environnement des hommes de multiples façons : les villes, les carrefours, les frontières et les confins, les forêts, les montagnes, la mer et bien d’autres espaces encore sont leurs domaines. Ils colonisent également les espaces imaginés, quand les poètes et les auteurs évoquent leurs lieux de vie ou ceux qu’ils parcourent lors de leurs diverses aventures. Il est donc logique que les spécialistes de l’Antiquité se soient penchés sur l’inscription du divin dans l’espace depuis longtemps déjà. Dans cette dynamique, le colloque Naming and Mapping the gods in the Ancient Mediterranean. Spaces, Mobilities, Imaginaries souhaite réunir les compétences et les spécialités de multiples disciplines – archéologie, histoire, géographie, anthropologie, histoire des religions, philologie, réception, social network analysis – afin d’envisager à nouveaux frais le corpus documentaire concerné par l’intersection entre le divin et l’espace. Cette intersection invite en effet à une pluralité de questionnements, déclinés dans les axes ci-dessous.

Le colloque ambitionne en outre de se distinguer en proposant un angle d’approche innovant, inspiré des thématiques du projet ERC MAP : l’intersection entre les espaces et les désignations des dieux. Les modes de désignation des puissances divines, dès lors qu’ils sont envisagés comme des moyens de définir, de caractériser, de différencier, mais aussi de mettre en relation, constituent effectivement autant d’indices d’une “cartographie” dynamique et complexe du divin. À cet effet, plusieurs pistes sont proposées : L’espace comme attribut onomastique, Nommer l’espace des dieux, Les modes de présentification des dieux dans l’espace, Mettre les dieux et les lieux en équation, Sanctuaire et émergence des villes, Les religions « urbaines ».

© ERC MAP 2017-2022

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com